Principes de la réallocation sectorielle

Chaque abonnement sur la plateforme HUB prévoit la mise en place d’un paramétrage d’extrapolation du panel qui est soit statique, soit dynamique.

Certains de nos clients choisissent un paramétrage statique, dans le cadre de certaines options personnalisées, en particulier pour le suivi d’un « Customer Type ».

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter cet article.

Pour calculer les ventes au secteur/à la strate, OpenHealth procède à une réallocation des ventes nationales au secteur/à la strate.

La réallocation des ventes nationales au secteur/à la strate permet de s'affranchir de la dimension géographique en étant plus précis au secteur (votre réseau ou ciblage ne dépendent plus des UGA car toutes les pharmacies d'une UGA n'ont pas le même potentiel).

Nous utilisons des coefficients de réallocation :

  • un coefficient de produit

  • un coefficient de marché 

Pourquoi utiliser 2 coefficients, un coefficient produit et un coefficient de marché ?

L’intérêt d’avoir 2 coefficients, produit et marché, est de mieux représenter les ventes des produits à faible Distribution Numérique Vendante, d'améliorer la précision de couverture géographique des produits en lancements, de prendre en compte la variation des prix et de disposer d’une granularité temporelle plus fine, avec des données au jour et à la semaine.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter cet article.

Lignes méthodologiques

Pour le coefficient produit, rentrent en compte les paramètres suivants dans la réallocation :

  • La répartition des poids en nombre de pharmacies des secteurs ou modalités de customer-type dans le panel OpenHealth 

Exemple : Soit 1 customer type avec 2 modalités « A » et « B ».
La modalité « A » de ce customer-type recense 6.700 officines dans le panel OpenHealth et la modalité « B » avec 5.000 officines.
Alors le poids en nombre de pharmacies de la modalité « A » est de 57% (6.700 / [6.700+5.000]) et le poids de la modalité « B » est de 43% (5.000 / [6.700+5.000])

  • La répartition des poids en chiffres d’affaires total des secteurs ou modalités de customer-type dans le panel OpenHealth 

Exemple : Soit 1 customer type avec 2 modalités « A » et « B ».
La modalité « A » de ce customer-type recense pèse 15,6 milliards d’€ et la modalité « B » 9,3 milliards d’€.
Alors le poids en chiffres d’affaires total de la modalité « A » est de 63% (15,6 / [15,6+9,3]) et le poids de la modalité « B » est de 37% (9,3 / [15,6+9,3])

  • La représentativité en nombre de pharmacies de chaque secteur ou modalité de customer-type dans le panel vs. le total France 

Exemple :
La modalité A recense 6.700 pharmacies dans le panel vs. 12.200 au total France.
Le taux de représentativité en nombre de pharmacies de la modalité « A » dans le panel est de 55% (6.700 / 12.200).

  • La représentativité en chiffres d’affaires total de chaque secteur ou modalité de customer-type dans le panel vs. le total France

Exemple :
Les ventes valeur totale de la modalité A pèse 15,6 milliards d’€ dans le panel vs. 23,3 milliards d’€ au total France.
Le taux de représentativité en chiffres d’affaires total de la modalité A dans le panel est de 67% (15,6 / 23,3).

Pour le coefficient marché, il est calculé à partir des ventes réallouées avec l’application des coefficients produits, ainsi qu’une segmentation de votre marché suivant votre hiérarchie produits.
Celui-ci comprend de façon standard une segmentation discriminant les niveaux : marché, segment, laboratoire et marque sur chaque secteur.

Réallocation sectorielle statique

La réallocation statique a pour base un recensement exhaustif de l’ensemble des pharmacies du territoire.
A ces pharmacies sont ajoutées les informations d’affectations aux secteurs ou modalités de Customer Type.
Cette liste de pharmacies constitue une liste figée des pharmacies qui seront suivies et qui sont maîtrisées par le client.
Cette liste sera la source d’information unique sur toutes les périodes traitées.

Illustration des coefficients utilisés en réallocation statique dans le cadre d’un customer-type avec 2 modalités « A » et « B » :

Réallocation sectorielle dynamique 

La réallocation dynamique a pour base d’une part le recensement exhaustif de l’ensemble des pharmacies du territoire utilisée dans la réallocation statique, croisé d’autre part avec les ventes des pharmacies sur votre marché sur chaque période.

Cette méthode permet de se baser sur des critères d’informations tenant compte des données de vente traitées sur chaque période, assurant ainsi une évolutivité du suivi.

Si le nombre de pharmacies est plus petit, cette méthode présente néanmoins des avantages :

  • Le poids relatif de répartition des modalités des gros faiseurs de votre marché sera mieux pris en compte,

  • Les taux de représentativité sont directement basés sur les données traitées et en conséquence permettent des réajustements plus fins au niveau des produits, marques et laboratoires,

  • Les marques avec des produits à faible DN et des lancements seront mieux pris en compte avec cette méthode.

Le coefficient marchés étant basé sur ces ventes réallouées dynamiquement, c’est pourquoi les parts de marchés des marques sont susceptibles de bouger en comparaison à la réallocation statique. 

Illustration des coefficients utilisés en réallocation dynamique dans le cadre d’un Customer Type avec 2 modalités « A » et « B » :

Avez-vous trouvé votre réponse?